Cgcc french logo

Favoriser le libre-échange à l’échelle du Canada

Les entreprises canadiennes rencontrent de nombreux obstacles à l’envoi de biens produits localement et à la prestation de services professionnels aux entreprises et consommateurs des provinces voisines. La raison? La présence de barrières commerciales interprovinciales.

NOTRE POSITION SUR LES BARRIÈRES COMMERCIALES

Le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) est une voix forte en faveur de politiques nationales qui construisent des économies urbaines concurrentielles et durables. Le CGVC réunit les chambres de commerce et les bureaux de commerce des principaux centres urbains du Canada et se fait le champion du libre-échange national et des partenariats interprovinciaux. Son objectif premier est de poser les fondations nécessaires pour favoriser la croissance commerciale dans tout le pays. Ces politiques contribuent à renforcer la position du Canada en tant qu’économie concurrentielle sur le marché international.

Tant que les dirigeants politiques ne seront pas prêts à donner la priorité à la libéralisation des échanges commerciaux entre les provinces en faveur des entreprises et de l’économie, l’économie canadienne ne pourra pas atteindre son plein potentiel. Le fait qu’il soit plus facile de faire des affaires avec le Texas qu’avec une autre province n’a aucun sens et nuit aux entreprises locales, aux économies régionales et aux Canadiens.

LA POLITIQUE DE BARRIÈRES COMMERCIALES AJOUTE-T-ELLE DAVANTAGE DE RÉGLEMENTATIONS?

La politique ne signifie pas nécessairement la création de nouveaux règlements. Parfois, une bonne politique consiste à supprimer les réglementations qui entravent le développement économique. Ainsi, lorsque les formalités administratives deviennent trop coûteuses, cela peut décourager les entreprises et nuire à la prospérité économique.

LE COÛT DES BARRIÈRES COMMERCIALES INTERPROVINCIALES

En 2020, la Chambre de commerce d’Ottawa a mis en évidence les principaux inconvénients et pertes découlant des barrières commerciales canadiennes actuelles.

Vous trouverez ci-dessous les principales conclusions concernant les problèmes et les opportunités perdues résultant des barrières commerciales actuelles:

Compte tenu de l’importance des pertes économiques causées par les barrières commerciales et du soutien considérable en faveur du libre-échange entre les provinces, il est surprenant que la politique sur les barrières commerciales n’ait pas encore été réformée.

Briser les barrières du commerce en ligne pour encourager les producteurs canadiens

Le CGVC et ses organisations membres représentent les intérêts de toutes les entreprises, auprès de tous les ordres de gouvernement, afin de favoriser les politiques réduisant les freins à l’économie et de créer de nouvelles occasions d’affaires. Patrick Sullivan, ancien président du CGVC et président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Halifax, s’est prononcé contre les barrières commerciales restrictives dans le contexte de la reprise économique post-COVID-19 :

« Rien n’empêche les premiers ministres ambitieux de faire preuve de leadership et de prendre des mesures de leur côté pour démanteler leurs propres barrières commerciales. La suppression de ces restrictions renforcera l’économie canadienne pendant la pandémie de COVID-19 et après la reprise en réduisant les coûts pour les entreprises canadiennes, en stimulant la compétitivité et en encourageant les investissements nationaux. »

La crise sanitaire et économique liée à la COVID-19 et la guerre en Ukraine se sont ajoutées aux tensions commerciales mondiales actuelles et ont créé des perturbations importantes dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, rendant difficiles l’accès aux matériaux et fournitures ainsi que l’expédition de marchandises au-delà des frontières. Il est temps de se concentrer sur les mesures à prendre au niveau national pour stimuler la croissance économique et construire des chaînes d’approvisionnement résilientes. Les chaînes d’approvisionnement internationales ne sont pas moins importantes, mais compte tenu de la plus grande volatilité du marché mondial et de sa prévisibilité, il est impératif de créer des protections économiques nationales.

UN PAS VERS LE RENFORCEMENT DU COMMERCE INTERPROVINCIAL

Le cœur de l’économie canadienne repose sur le commerce. En tant que pays riche en ressources et doté d’industries diversifiées et technologiquement avancées, le Canada doit adopter une politique commerciale réduisant les obstacles au commerce pour garantir un meilleur accès à ces biens. La majorité du PIB canadien est générée en fournissant des ressources cruciales entre les provinces et dans le monde entier. Le CGVC préconise des politiques visant à éliminer les barrières commerciales interprovinciales et internationales qui limitent notre potentiel d’excédent commercial.

« Par exemple, les barrières commerciales interprovinciales du Canada empêchent de nombreuses entreprises d’établir des relations avec des partenaires nationaux. Le fait qu’il soit plus facile de faire des affaires avec le Texas qu’avec l’Alberta n’a tout simplement aucun sens – ni pour nos membres commerciaux, ni pour notre économie. » — Jan De Silva, présidente et cheffe de la direction du Toronto Region Board of Trade.

Alors que les dirigeants provinciaux et fédéraux continuent de discuter de mesures visant à stimuler l’économie canadienne, le commerce interprovincial doit être une priorité. Bien qu’il y ait une collaboration entre les provinces, les premiers ministres doivent prendre des mesures unilatérales supplémentaires pour éliminer les obstacles aux produits canadiens sur leur propre marché, notamment par la reconnaissance mutuelle des normes incompatibles, en mettant l’accent sur la conciliation et l’élimination des dédoublements.

Pour en savoir plus, consultez notre communiqué de presse sur la nécessité de briser les barrières du commerce en ligne pour encourager les producteurs de bières, de vins et de spiritueux canadiens.

RÉDUCTION DES OBSTACLES AU COMMERCE — APPEL À L'ACTION

Représentant plus de la moitié du PIB et de la population du Canada, le CGVC travaille à influer sur les politiques qui ont un impact négatif sur la compétitivité économique des entreprises nationales. En tant que groupe d’intérêt, le CGVC agit comme catalyseur du programme de croissance économique du Canada en répondant aux enjeux auxquels sont confrontées les entreprises.

Contactez la chambre de commerce qui vous représente, vous et votre entreprise, et partagez vos expériences en matière de navigation dans les politiques et réglementations interprovinciales afin que le CGVC puisse représenter correctement vos intérêts au niveau national.